Légumes lactofermentés


Tout d’abord il faut savoir que 70% à 80% de notre système immunitaire dépend de la santé de notre micro-biote, donc de nos intestins.

Consommer des aliments lactofermentés contribue à l'équilibre bactériologique de nos intestins et renforce notre système immunitaire, car ils vont nous apporter en fait des probiotiques.

Du à notre alimentation moderne, plats préparés, trop salés, trop sucrés, aliments trop cuits donc dévitalisés puisque dépourvus d'enzymes, vitamines, minéraux et autres micronutriments essentiels , va en fait submergée nos intestins de bactéries pathogènes qui inhibent nos défenses et créent une propension aux infections et à l'inflammation (candidose, syndrome de l'intestin irritable, dysbiose ou SIBO) ainsi qu'aux maladies chroniques (allergies, intolérances, maladie de Crohn et autres MICI (gaz, ballonnements, constipation, diarrhée, etc.).

En introduisant de "bonnes" bactéries, d'aliments fermentés, dans le mélange gastrique, vous contribuez à débarrasser les intestins des bactéries opportunistes (et en plus ces probiotiques naturels agissent comme de véritables antibiotiques naturels), et ainsi de réduire/prévenir l'inflammation, permettre à votre organisme de mieux assimiler les nutriments, de soutenir le système immunitaire mais aussi d'éliminer les toxines et même les métaux lourds.


Une véritable aide digestive


Les aliments lactofermentés agissent comme une véritable aide digestive. En effet, les aliments fermentés libèrent des enzymes qui permettent de dégrader les protéines en acides aminés, l’amidon et les fibres en sucres simples, facilitant ainsi leur digestion et leur assimilation même par des personnes au système digestif sensible.


Une excellente méthode de conservation


La fermentation, en plus d'apporter des bactéries lactiques bénéfiques pour le micro-biote et d'être une excellente méthode de conservation, préserve et même augmente les vitamines, les antioxydants et les micronutriments des aliments, notamment la vitamine C et des vitamines du groupe B et K.

Pour cela, évidemment ils doivent être vivants, c’est-à-dire non chauffés, non pasteurisés.









Ingrédients et matériels


Pour lactofermenté des légumes vous avez seulement besoin de légumes (chou, carottes, courgettes, betterave, céleri rave...) sel (environ 10 g pour 100 g de légumes) et eau et d'un bocal muni d'une étamine ou d'une bague en caoutchouc. Ajoutez les herbes de votre choix.









Recette.

Il suffit de râper les légumes (comme on le fait pour la choucroute) ou les couper plus ou moins finement (pickles), de les saler et de remplir le bocal d'eau en recouvrant parfaitement les légumes.



Consultation sur rendez-vous

39 rue Pasteur - 62230 Outreau

06.01.16.63.38

  • Facebook
  • Youtube

Siret - 51885878200015